HUMEUR & BIEN-ÊTRE

Bienveillance

La bienveillance est une qualité et une valeur dont on parle souvent, en particulier dans l’éducation que l’on donne aux enfants. Mais savez-vous ce que la bienveillance signifie ? S’agit-il seulement de faire attention au bien-être d’autrui ? La bienveillance est-elle un synonyme de générosité ? Une chose est sûre, la bienveillance est une qualité que l’on peut cultiver et accessible à tous, dès lors qu’on y est sensible.

C’est quoi la bienveillance ?

La bienveillance est une capacité à viser le bien et le bonheur d’autrui.Une personne bienveillante cherche donc à rendre les autres heureux. Elle veut leur bien et essaie d’agir dans ce sens. Elle tente d’être prévenante, attentive, elle pratique la communication non violente. Ses efforts sont souvent perçus et appréciés par son entourage.

Sa bienveillance lui permet de tisser des liens solides avec ceux qui l’entourent.La personne est heureuse du bonheur des autres et par conséquent, ces dernières lui font amplement confiance et l’apprécient à sa juste valeur. Elle s’attire la sympathie de ses proches et est entourée de gens qui peuvent compter sur elle et vice-versa.

Votre entourage vous trouve-t-il bienveillante ? Et vous ? Vous sentez-vous bienveillant au quotidien ?

Et pour vous ?

Nous rencontrons parfois des gens bienveillants et attentionnés envers les autres mais qui ne se ménagent pas et semblent ne pas s’aimer.Or, avant de se tourner vers les autres, il est important de commencer à être bienveillants envers soi-même.

Rappelez-vous que vous êtes la première personne que vous côtoyez au quotidien. Une raison plus que suffisante pour s’aimer soi-même et se montrer bienveillante envers soi-même,non ? Finis les moqueries ou les reproches que vous avez l’habitude de vous faire à vous-mêmes, prenez l’habitude de vous remercier pour la journée que vous avez passé.

Notre passé

Dans certaines situations, on peut aller très mal, cela provient d’un événement où l’on s’est déçu de soi-même. On n’arrive pas à se pardonner nos choix, ni à évacuer une énorme honte ou encore de la culpabilité. La culpabilité nous ralentit en mettant « la pression » sur notre mental. Si nous n’apprenons pas à savoir pourquoi nous agissons de telle ou telle façon, on ne risque pas des’améliorer la prochaine fois.

Il faut pour cela connaitre les besoins qui nous ont amené à faire ce choix, avant qu’on réalise que c’était une erreur. Ne pas regarder uniquement notre erreur, mais un petit peu avant, pour voir les besoins qu’on voulait satisfaire à ce moment-là. Je crois qu’on fait toujours les choses pour satisfaire un besoin. Besoin d’exister, de vivre, de survivre,de sécurité, d’être reconnu par les autres, d’être aimé…

Et pour être sûr de ne pas recommencer une erreur,il faut se demander « Comment pourrais-je satisfaire ces besoins-là à l’avenir. Si vous avez des regrets envers des événements de votre passé et que vous ne vous dites pas : « quoi que j’ai fait, j’ai fait le mieux que je pensais à l’époque! » c’est que vous relisez l’histoire avec vos yeux d’aujourd’hui, pas avec vos yeux et vos pensées que vous aviez avant de faire votre  »erreur ». Et que très probablement, vous n’êtes pas sûr de ne pas recommencer les mêmes erreurs à l’avenir, car vous ne savez pas pourquoi vous avez agi ainsi… N’hésitez pas à relire avec bienveillance tous les événements de votre passé.

Félicitez et encouragez les gens

 Faites à autrui ce que vous voudriez que l’on vous fasse. Qui n’aimerait pas être encouragé, félicité pour aller de l’avant au quotidien ? Nous avons toutes besoin de motivation dans la vie. Et si vous en ressentez le besoin, dites-vous que vos amis sont dans la même situation. Apprenez ainsi à être bienveillant en les encourageant, en les motivant, qu’ils soient dans une situation difficile, qu’ils participent à un événement particulier ou qu’ils n’aient tout simplement pas le moral et surtout en veillant à ne pas les juger… Car je pense qu’ils sont bien en capacité de le faire eux-mêmes. 

Vous n’avez pas besoin d’être au courant de la situation pour leur remonter le moral, ni de donner votre avis et votre point de vue sur ce qu’ils traversent. Essayez d’être gentil avec eux sans raison, sans contrepartie et à tout instant. Vous pourriez illuminer leur journée et les aider à traverser les moments difficiles avec de simples mots d’encouragement comme « Tu peux le faire », « Tu as toujours été capable de tout » ou « Tu es la/le meilleur(e) ».

Avouez que le seul fait de lire ces mots encourageants fait du bien 🙂

La bienveillance passe par l’écoute

La bienveillance passe également par l’écoute active. Quand vous êtes attentif à ceux qui vous entourent, vous savez ce qu’ils aiment et ce dont ils ont besoin et pouvez-vous comporter en conséquence. Vous savez ce qui les rend heureux et vous réjouissez de leur bonheur.

Attention, être à l’écoute d’autrui ne signifie pas forcément exécuter ses quatre volontés, lui offrir tout ce qu’il veut ou faire constamment ce qu’il veut. La bienveillance n’est d’ailleurs pas centrée sur le matériel ou les cadeaux. Vous pourrez vous montrer bienveillant en écoutant les autres et en leur apportant un soutien moral. Votre présence à elle seule suffit pour en témoigner.

Ne cherchez pas non plus à faire plus que ce que vous ne pouvez faire (apprendre à dire non, ce n’est pas manquer de bienveillance, ça témoigne aussi d’une certaine connaissance et d’un respect de soi).

Restez présent

Quel serait pour vour le plus bel exemple de bienveillance ? Lorsqu’une personne parvient à avoir cette juste place, cette présence rassurante (mais pas envahissante), qui nous montre en silence qu’il est toujours là pour nous aimer, nous protéger et nous conseiller, si on lui demande. Un superbe exemple à suivre si vous voulez devenir bienveillante au quotidien.

Il ne s’agit pas d’être disponible pour les autres à chaque instant et de les prioriser au risque de vous oublier. Etre présent ne veut pas forcément dire se trouver près d’une personne en chair et en os. Vous pouvez manifester votre présence à un ami ou un proche à l’aide d’un simple message, en l’appelant ou en lui rappelant que vous serez toujours là pour elle ou lui.

La personne bienveillante se renseigne auprès de ses proches ou de son entourage pour savoir ce qu’ils vivent. Pourquoi ne pas planifier dans votre agenda des petits moments au cours desquels vous allez prendre des nouvelles de vos proches et connaissances, de la manière qui vous convient ?

Soyez ouvert aux autres !

Lorsqu’on agit avec bienveillance, c’est tout notre rapport aux autres qui s’en trouve transformé. Les aborder devient plus facile, notre contact est plus agréable, car la bienveillance se ressent. Et les autres nous le rendent bien.

S’ouvrir aux autres, s’intéresser sincèrement à eux, c’est être justement appréciée en retour, et enfin reconnu à sa juste valeur. Car sous nos couches de timidité, de jalousie parfois, de colère ou de tristesse, nous avons toutes un énorme cœur et plein d’amour à donner aux autres… Autant que cela se voie, et se sache !

Ouvrez-vous aux autres et laissez-les venir à vous. Ne tombez ni dans les à priori, ni dans la médisance, ou dans le jugement.

Etre bienveillant, c’est faire preuve de gentillesse envers autrui, sans exclure personne, et à commencer par soi-même !

Miss Ronde Univers 2018

%d blogueurs aiment cette page :