HUMEUR & BIEN-ÊTRE

Merci la vie !

La gratitude, c’est la reconnaissance que l’on éprouve envers une situation ou une personne qui nous a fait du bien. C’est un sentiment positif et bénéfique pour la relation à autrui. Pour savoir dire merci, encore faut-il prendre conscience de l’impact positif des actions et de la présence des autres dans notre vie.

Proche de l’amour, de la joie, la gratitude exprime un sentiment qui vient du cœur. D’une façon simpliste, la gratitude est l’acte qui correspond à remercier pour tout ce que l’on souhaite dans notre vie.

Au fond, c’est quoi cette reconnaissance ? C’est le sentiment agréable que vous ressentez après avoir été aidée, soutenue ou simplement entourée d’une présence bénéfique. C’est le bonheur que vous exprimez lorsque vous vivez un moment heureux. Vous pouvez communiquer votre sentiment de gratitude à la personne qui vous a fait du bien en lui disant « merci ». Prononcé, non pas de manière automatique comme nous en avons l’habitude quand on nous tient la porte, mais avec pleine conscience (c’est à dire en ayant une conscience vigilante de ses propres pensées, actions et motivations). Dans ce cas là, le mot « Merci » a le pouvoir de changer le monde. Dire merci est à la fois positif pour soi, pour la personne à qui l’on s’adresse et pour la relation humaine. 

Avoir conscience de ce que nous devons aux autres, nous rend à la fois plus lucides, plus forts et plus heureux. Pour ressentir la gratitude, il faut apprendre à percevoir et à accepter l’impact positif des autres sur nos vies. Sans les autres, nous ne sommes rien. La relation humaine peut faire éclore de merveilleuses choses et être bénéfique à tout le monde. Être capable de remplacer les «je n’ai besoin de personne » et « je peux m’en sortir tout seul » par « merci, ta présence m’a infiniment aidée » ou « je suis heureux que tu sois venu », vous comblera vous-même de joie et rendra la personne qui vous a soutenue heureuse.

A l’évidence, la vie est relativité : elle ne propose pas que des événements positifs à vivre. Cependant, nous sommes libres de la considérer comme elle nous plait, au lieu de nous centrer sur ce qui nous déplaît. Plus qu’un simple choix, il s’agit d’un véritable art de vivre qui repose sur le choix de cultiver son bien-être. Ce n’est pas parce que vous ne considérez que les aspects positifs, que les choses seront plus positives. En revanche, en considérant plus d’attention sur ce que vous apprécierez le mieux, vous serez vous-même bien plus heureux avec ces mêmes choses. Inversement, si vous entretenez les sentiments négatifs : dans ce cas, même des événements ou des circonstances favorables risquent de ne pas retenir votre attention. Une histoire de verre à moitié vide, ou à moitié plein…

5 bénéfices majeurs

– un bonheur accru : la pratique active de la gratitude permet d’accroître la sensation de bonheur de 25 %

– un bonheur durable : la pratique active de la gratitude pendant 3 semaines a des effets notables pendant quelques mois (jusqu’à 6 mois, ce qui n’est pas négligeable). 

– un matérialisme réduit : les biens matériels sont moins importants, moins recherchés et moins significatifs de votre réussite 

– une sociabilité accrue : être reconnaissant rend plus empathique, serviable et disposé à être disponible pour les autres 

– une meilleure santé : cultiver la gratitude diminue le stress, améliore la qualité du sommeil, augmente la capacité de concentration, …

Un journal de gratitude

La recherche scientifique nous montre que vous pouvez tenir un journal de gratitude 4 fois par semaine, pour ressentir les premiers effets. Il est nécessaire de faire cela 3 semaines de suite. Et vu que 3 semaines semblent être un minimum pour prendre une habitude, il est fort probable que vous preniez le pli définitivement.

Tous les jours, écrire trois choses qui se sont bien passées dans la journée et expliquer pourquoi ça s’est bien passé. C’est important de créer une empreinte physique de ces choses en écrivant. Faire cet exercice dans sa tête ne suffit pas. Ces expériences peuvent être de moindre importance (par exemple « Mon collègue m’a offert un café ») ou beaucoup plus importantes (« J’ai eu une promotion »)

Au moment de les écrire, il est important de respecter ces consignes :

  1. Donner un titre à chaque bonne chose qui est arrivée (par exemple « Mon collègue m’a félicité pour la qualité de mon travail sur ce projet »).
  2. Ecrire avec le plus de détails possible ce qui s’est passé, ce que vous avez dit ou fait et, si d’autres personnes faisaient partie du décor, ce qu’elles ont dit ou fait.
  3. Ecrire comment vous vous êtes senti au moment où ça s’est passé et comment vous vous êtes senti par la suite (et ajouter ce que ça vous fait d’y repenser maintenant).
  4. Expliquer pourquoi vous pensez que ça s’est bien passé.
  5. Ecrire le tout avec le plus de détails possible sans se soucier de la qualité de l’écriture, de la grammaire, de l’orthographe,…
  6. Si vous êtes tenté de relever des points négatifs, rétablissez le focus sur les choses qui se sont bien passées et les sentiments positifs que vous avez ressentis.

Je rajouterai encore qu’il est important d’écrire tout cela à la main et non pas à l’ordinateur car il est prouvé que le fait d’écrire manuellement établit des connections beaucoup plus importantes dans le cerveau que lorsque nous écrivons à l’aide d’un clavier.

Vous l’aurez compris, la gratitude est un état d’esprit que vous pouvez appliquer à tout moment de votre vie. Lorsque vous prenez l’habitude d’être connecté à ce pourquoi vous êtes reconnaissant, alors naturellement, vous vous connecter au sentiment le plus noble de l’univers : l’amour inconditionnel. #thankslife #mercilavie 

Miss Ronde Univers 2018

%d blogueurs aiment cette page :